La fonctionnalité Reporting Manager chez Ac3

Véritable outil de reporting manager ciblé, la fonctionnalité « animation automatisée des contacts » du logiciel pour les agents immobiliers de l’éditeur Ac3 (Immo-facile) répond pour ainsi dire aux critères de la Business Intelligence.

L’animation automatisée des contacts : une confrontation régulière et systématique

En effet, afin de permettre à l’utilisateur d’établir périodiquement des rapports d’activités globaux mais précis envers tant ses vendeurs que ses acheteurs, cet outil du logiciel interroge en continue les bases de données « clients » et « prospects ».

De la confrontation automatique des données qu’il réalise ainsi pour chaque cible (acquéreur comme vendeur) selon les spécifications que lui auront préalablement indiquées l’utilisateur, l’outil va alors rendre compte une fois de plus automatiquement de l’état d’avancement des initiatives et actions entreprises par ledit utilisateur relativement aux biens et/ou aux missions qui lui auront été confié(e)s par chacune desdites cibles.

Si dans d’autres circonstances, le rapport ainsi établi serait présenté autrement (à travers par exemple l’établissement de graphiques, de chiffres etc.), ici, le reporting se limite au listing des actions entreprises par l’agent, aux comptes rendus des différentes descentes sur terrain, et enfin aux différents commentaires que l’utilisateur aura émis sur ces sujets.
Une fois établis, ces rapports viendront alors en appoint aux différentes campagnes d’expéditions de sms et de mailings organisées par l’agent à l’endroit de ses clients pour fidéliser sa clientèle.

Le self reporting Manager et les autres aspects du pilotage de l’agence immobilière au sein du logiciel d’Ac3

Parallèlement à ce premier aspect du reporting manager, le logiciel d’Ac3 met également à la disposition de ses utilisateurs la même fonctionnalité mais à d’autres fins moins altruistes: le self-reporting manager.

En d’autres termes, le logiciel offre à l’utilisateur un moyen d’auto-évaluer la pertinence et l’efficience de ses propres actions ou celle de ses équipes par rapport aux objectifs qu’il(s) s’est (se sont) fixés. Un outil une fois de plus donc dans la droite ligne de la fameuse Business Intelligence.
Concrètement, comment le logiciel gère-t-il ce second aspect des choses ? Comme dans le cas de « l’animation automatisée des contacts » en fait.
En effet, dans ce cadre comme dans le précédent, le logiciel interroge en continue ses bases de données afin d’établir le plus pertinemment possible le bilan des actions entreprises par l’utilisateur.
Il affiche ensuite le résultat de ce bilan au travers d’une petite box située sur la page d’accueil de l’interface du logiciel. Selon les spécifications de l’usager, la petite box en question informera ainsi par exemple quotidiennement celui-ci des tâches qui lui restent à accomplir pour la journée ou la semaine par rapport à son portefeuille d’actifs à gérer ou encore par rapport à la liste de ses prospects.
Le même outil est également extrêmement précieux pour les responsables d’agence dans le cadre du « pilotage » globalisé de leurs équipes.
Ainsi par exemple, l’outil pourra informer de manière ponctuelle le responsable de l’agence des différentes actions menées par ses agents sur le terrain selon le dispatching préétabli des secteurs d’intervention.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*