Une agence 4% immobilier cybersquattée par des chaussures Louboutin

Une agence 4% immobilier cybersquattée par des chaussures Louboutin

Je vous parlais il y a quelques mois de cybersquatting dans l’article « Comment se protéger du cybersquatting ? ». Aujourd’hui c’est le réseau 4%immobilier qui est visé par un site Christian Louboutin. Attention , ce n’est pas la maison mère Christian Louboutin qui a fait ce cybersquattage mais bel et bien un cybersquatteur professionnel des nouvelles technologies.

Ce cybersquatteur propose la vente de chaussures de femme de la marque Christian Louboutin (marque fantasmée par de nombreuses femmes) à prix cassé. Mais attention il s’agit d’une arnaque et les chaussures vendues n’existent pas. Messieurs si la marque Christian Louboutin ne vous dit rien, demandez à vos femmes, la majorité d’entre elles connaissent très bien !
Le but de cet article est de vous détailler comment se passe ce cybersquattage et quel est son but. Ce genre de cybersquattage arrive aujourd’hui au réseau 4% Immobilier mais peut très bien viser votre agence immobilière ou votre réseau demain. Nul n’est à l’abri de ce genre de pratique.

Cybersquattage du réseau 4% immobilier par un site Louboutin: analyse des faits

Vous trouverez ci-dessous une capture d’écran de ce qui apparaît lorsque vous tapez dans Google la requête « 4% immobilier » (sans être géolocalisé par Google):

Jusque-là rien d’étrange, la page de résultat de Google est tout à fait normale lorsque l’on tape la recherche 4% immobilier. J’ai donc entouré en rouge là où le problème commence.
En fait le cybersquatting a lieu sur le nom de domaine www.4pourcentimmobilier.fr.
Lorsque vous cliquez sur ce site, vous arrivez sur un site proposant des chaussures Christian Louboutin à la vente (voir ci-dessous)

Avant ce cybersquatting sur le nom de domaine 4pourcentimmobilier.fr, lorsque l’on cliquait sur le lien dans la page de résultat de recherche de Google, on arrivait sur le vrai site de l’agence 4% immobilier de Compiègne que vous pouvez voir ci-dessous :

Je me suis donc posé la question suivante : depuis quand le nom de domaine 4pourcentimmobilier.fr est-il squatté et par qui?

Je suis allé regarder le WHOIS du nom de domaine voir ci-dessous :

On se rend compte que le squatting du nom de domaine est effectif depuis le 10 aout 2015 (entouré en rouge).
J’écris cet article le 2 octobre 2015. Cela fait donc presque deux mois que cela dure. Et ça peut encore durer longtemps.
Lorsque l’on regarde à qui appartient le nom de domaine en question (entouré en violet), c’est un certain « Fdasd JKldjn » je pense que nous pouvons en conclure que le nom est faux.
L’adresse du propriétaire étant une adresse rue Jacques Chaban Delmas à AGDE, il y a 99% de chance qu’elle soit fausse aussi (je ne me suis pas rendu sur les lieux pour le vérifier). Le téléphone 05 45 66 01 92 est quant à lui non attribué.

Comment ce cybersquatteur s’est-il emparé du nom de domaine 4pourcentimmobilier.fr ?

Le nom de domaine n’ayant pas été renouvelé par l’agence 4% de Compiègne, il est retombé dans le domaine public. Le cybersquatteur n’a eu qu’à acheter ce NDD et à positionner un site sur celui-ci. Avec cette technique les cybersquatteurs récupère un trafic très important. Dès qu’il y a une recherche sur Google sur l’agence 4% immobilier de Compiègne le site apparaît en très bonne position comme par exemple pour la requête 4% immobilier Compiègne, voilà ce que l’on obtient:

L’agence immobilière 4% immobilier de Compiègne exerçant toujours, comme on peut le constater sur le site du réseau (cf voir ci-dessous):

On peut supposer que chaque jour de nombreux clients potentiels cherchent des infos sur Google sur l’agence 4% et ils sont donc tout naturellement redirigés vers le site de vente de chaussure Christian Louboutin, qui n’est aucunement le site de la marque mais une arnaque pure et simple.

J’ai donc voulu regarder d’un peu plus près le site en question et je me suis vite aperçu que le site est conséquent : il a actuellement plus de 1160 pages créées comme on peut le constater :

Le cybersquatteur ne s’arrête pas là car on peut voir dans l’encadré violet qu’il a simulé des votes d’internautes pour mettre en confiance les internautes lorsqu’ils arrivent sur le site en question. Chaque page aura donc une url bien distincte permettant au cybersquatteur de se positionner sur un grand nombre de requêtes. Comme ici la home page:

Ou encore une page proposant la nouvelle collection Louboutin, ballerines et bottes:

Mais le plus gros problème se trouve sur les pages de conversions:

Ce sont des pages dans lesquelles il est proposé une remise de plus de 80% pour inciter à un achat rapide. On peut aussi constater en bas de cette capture dans l’encadré violet que le cybersquatteur fait référence à de nombreux modes et moyens de paiement, qui sont susceptibles de mettre l’acheteur potentiel en confiance.
Ainsi la réelle problématique et le préjudice pour le réseau 4%immobilier réside dans le fait qu’un internaute qui au départ cherche des informations sur une de ses agences arrive sur un site de vente en ligne de chaussures Louboutin n’appartenant aucunement à la marque Louboutin.

Ce site se positionne en premier page Google sur les requêtes liées à la marque du réseau soit environ 10000 fois par mois. Alléché par la super promotion, l’internaute passe à l’acte d’achat pour des chaussures qu’il ne recevra jamais. Il faut savoir que Louboutin, Longchamp, Moncler, Chanel et bien d’autres marques de luxe sont attaquées de toutes parts par ces cybersquatteurs.
Il faut donc faire très attention lorsque vous laissez un nom de domaine repartir dans le domaine public.

Souvent le cybersquatting est utilisé par des sites de casino en ligne, pornographie et de vente de viagra, etc… Attention je le répète : cela arrive aujourd’hui au réseau 4% immobilier mais cela peut arriver à chacun d’entre nous. Je souhaite au réseau 4% immobilier de rapidement récupérer le nom de domaine en question pour mettre un terme au préjudice qu’il subit.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*