Attention à la suroptimisation de vos backlinks

Attention à la suroptimisation de vos backlinks

Si les backlinks sont très utiles pour un site internet d’agence immobilière, il faut toutefois se méfier d’eux. Lorsque le référencement en était encore à ses balbutiements, l’utilisation très importante de backlinks suffisait à un site pour être bien classé dans les résultats de recherche Google. Peu à peu, cela ne s’est plus révélé suffisant. Aujourd’hui, la situation est plus compliquées : tous les sites abusant de backlinks se retrouvent fortement pénalisés par Google. En effet, le moteur de recherche privilégie dorénavant les sites avec du contenu qualitatif.

Qu’est-ce qu’un site immobilier sur-optimisé ?

On peut définir un site d’agence immobilière sur-optimisé comme un site dont le référencement naturel est trop parfait, ce qui éveille les soupçons aux yeux des algorithmes de recherche de Google. Dans les faits, cela se traduit par une sur-optimisation des mots clefs. Ceux-ci sont en effet présents partout sur le site, que ce soit dans les headers, dans les footers, dans les titres, dans l’URL des pages, dans les images visibles sur le site, le keyword stuffing etc…

Lorsque Google se rend compte qu’un site a été élaboré suivant cette architecture, il va tenter de lever ses soupçons. Pour ce faire, il va comparer la densité de mots-clefs trouvée dans le site suspect avec la densité moyenne d’autres sites du même secteur. Si les soupçons de sur-optimisation de Google sont avérés, alors les risques sont très importants : le site va être placé dans ce qu’on appelle la « sandbox« . Pendant une période pouvant aller jusque 6 mois, le site disparaîtra des résultats de recherche !

Comment faire pour échapper aux risques liés à cette sur-optimisation ?

Il est donc primordial d’échapper à ce risque. Pour ce faire, il faut être très vigilant lorsque l’on travaille sur le référencement naturel de son site d’annonces immobilières sur quelques points comme :
– la diversification des mots clefs
– l’investissement dans des requêtes moins ciblées et moins concurrentielles
– utilisation plus importante de liens sans retours
– travailler le contenu de votre site pour que celui-ci soit davantage reconnu comme « qualitatif » par Google
– éliminez absolument tout ce qui peut ressembler à du contenu dupliqué
– orientez vous vers un nom de domaine ne contenant pas uniquement des mots clefs

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*