Crise du Covid 19: les professionnels de l’immobilier se mobilisent pour leurs clients

Crise du Covid 19: les professionnels de l’immobilier se mobilisent pour leurs clients

L’épidémie de Covid- 19 est arrivée en France alors que des milliers de Français s’apprêtaient à prendre des décisions majeures dans leur vie : acheter ou vendre un logement, déménager, acheter une résidence secondaire, investir dans un logement en locatif, etc..
Sur ce le confinement s’est ajouté  à un retournement brutal de la conjoncture.

Face à cette situation inédite et exceptionnelle, les professionnels de l’immobilier ont pris toutes les mesures d’urgence pour assurer la continuité du service qu’ils doivent à leurs clients.

Quelles informations retenir ?

1/ En matière de construction neuve, ce n’est pas très clair…

L’annonce du confinement a provoqué un certain malentendu avec d’un côté, les ceux qui veulent arrêter leurs chantiers et de l’autre ceux qui tentent de maintenir une activité économique jugée essentielle. Un malaise entre le ministère du travail et la Capeb.

Un malaise rendu notamment public avec le communiqué du jeudi 19 mars dans lequel  la FFB (Fédération Française du bâtiment) et la Capeb Auvergne Rhône-Alpes demandent à l’État la fermeture des chantiers pendant la période de confinement.

fotolia_14922

 

 

2/ En matière de crédits : en faveur des mesures de bienveillance en direction des emprunteurs

L’Association professionnelle des intermédiaires en crédit (l’APIC) appelle les pouvoirs publics à prendre des mesures d’urgence de soutien pour le crédit aux particuliers.

Le but est triple :

–  Soulager la trésorerie des ménages accédants à la propriété et en cours de remboursement d’un prêt immobilier
–  Maintenir l’activité du financement immobilier et indirectement celui des ventes immobilières
–  Favoriser la reprise rapide des transactions et de leur financement dès la sortie de la période de confinement.

3/ Au sein de l’immobilier existant : ce que peuvent faire les locataires et les propriétaires

Les précisions apportées par le Ministre Julien Denormandie aux professionnels éclairent nombre de questions que se posent bailleurs et locataires.

A ce jour, il n’est pas interdit déménager. Toutefois,  les organisations professionnelles du déménagement ont demandé jeudi 19 Mars que soient interdits « de toute urgence » les déménagements mettant en relation directe déménageurs et clients le temps des mesures de confinement en France, dans une lettre adressée au secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Il est essentiel que les copropriétés continuent à être bien entretenues, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Des affiches sont ainsi conçues pour rappeler que chaque geste compte et est indispensable pour assurer le respect des règles sanitaires.

Les points suivants ont été intégrés dans le projet de loi d’urgence économique COVID-19, qui doit autoriser le Gouvernement à agir par ordonnances :

  • Toutes les AG non tenues à compter du 10 mars seront reportables au plus tard au 31 décembre et les mandats de syndic échus seront reconduits jusqu’à l’AG suivante.
  • Les cartes professionnelles échues seront prorogées jusqu’au 31 décembre ; les certifications des diagnostiqueurs immobiliers seront également prolongées pour plusieurs mois.
  • Ce projet de loi permettra également la prorogation de divers délais (Pinel ; permis de construire). L’ordonnance sera prise dans la foulée.

Tout est mis en œuvre dans les agences immobilières pour maintenir la continuité du service dans les transactions, en donnant notamment la priorité aux transactions en cours.

Les agents immobiliers devront gérer au mieux les compromis et les actes authentiques de ventes à distance.

Concernant les signatures en cours, les consultants, dans la mesure du possible, favoriseront les signatures par procuration auprès des notaires et des clients dès la semaine prochaine pour assurer l’aboutissement des dossiers de vente engagés.

DSC_0775

Par ailleurs, d’un point de vue pratique, les consultants sont invités à limiter au maximum leurs déplacements et à prendre toutes les précautions pour toute rentrée de biens et visites d’acquéreurs (éviter les transports en commun, conserver une distance raisonnable avec les clients, se laver les mains régulièrement, avant et après chaque visite, nettoyer les poignées de porte avec une lingette désinfectante, etc …).

Soyez prudents et portez-vous bien!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*